Étiquettes

, , ,

En sondant mes amis qui ont visité Londres, je constate que bien des gens s’en tiennent aux monuments célèbres, sans arpenter les quartiers plus en périphérie, souvent pourtant bourrés de charme. Que ce soit faute de temps ou par choix, ils ratent l’occasion de connaître le côté authentique de cette ville qui a tant à offrir.

Lors de ma première visite à Londres, en 2008, Hampstead m’avait séduite par son caractère champêtre et bohème, îlot de calme et de verdure situé à faible distance du centre-ville londonien. J’adorais m’y promener et boire un verre en solo ou entre amis.

Dix ans plus tard, le quartier m’a paru être devenu beaucoup plus touristique. Nous étions un mardi après-midi de mai, et il y avait foule sur les rues et dans les commerces, particulièrement dans les gelaterie, les pubs et les boutiques « art de vivre », lieux de ralliement typiques de la clientèle internationale en manque d’expériences familières. En un sens, l’effervescence commerciale d’un secteur est belle à voir et donne de l’ambiance, mais j’ai eu l’impression que ce secret autrefois relativement bien gardé avait fait le tour de la planète et était parvenu aux oreilles du type de voyageur dont la présence m’exaspère (et je ne pense pas que cet article en soit la cause!).

Flask Walk en 2008

Des terrasses ont été aménagées dans Flask Walk depuis 2008, au grand bonheur des touristes

En ce qui a trait aux pubs sympathiques qui contribuaient au charme du quartier, j’ai trouvé la sélection de bières et de cidres en fût décevante et l’accueil plutôt froid à The Holly Bush, que les locaux m’avaient tant vanté en 2008. Remarquez que, comme bien d’autres, cet établissement a été acheté depuis ma première visite par une grosse entreprise (Fuller’s) qui gère 379 autres adresses du genre. J’ignore si j’aurais autant apprécié The Wells Tavern et The Freemasons Arms qu’à l’époque, mais ces deux endroits sont demeurés indépendants si l’on se fie à leurs sites internet.

Hampstead (5)

Des terrasses, encore des terrasses…

Le quartier n’a tout de même rien perdu de son cachet, et c’est avec plaisir que j’ai arpenté à nouveau les petites rues pavées bordées de végétation et de maisons cossues –la concentration en millionnaires y serait la plus élevée du Royaume-Uni. Flâner dans Hampstead se marie en outre bien avec une balade dans le Heath –un immense espace vert de 320 ha– ainsi qu’avec des visites du Highgate Cemetery et de Kenwood House. De la station de métro, je vous propose un itinéraire qui vous permettra de rejoindre efficacement à pied la majeure partie des arrêts mentionnés dans cet article, même si, pour vraiment apprécier l’endroit, il suffit de laisser vos pas vous mener à travers le labyrinthe des allées piétonnes, sans oubliez de descendre Flask Walk jusqu’à l’entrée du Heath.

Article mis à jour le 3 novembre 2018 (6 ans déjà!)

Publicités