Mots-clefs

, , , ,

Cette fois, ce n’est pas un village qui mérite le détour, mais les montagnes. Le massif des Alpes bernoises, à proximité d’Interlaken, a son lot de sommets et d’activités de plein air à offrir. Malheureusement pour nous, il y avait une tempête au sommet de la Jungfrau (Jungfraujoch), que nous espérions grimper avec le train à crémaillère pour atteindre la station ferroviaire la plus haute d’Europe, l’Eiger, à 3 454 m d’altitude. Tout de même, la tempête vue d’en bas, à Grindelwald, était assez impressionnante.


Grindelwald (2) Grindelwald (1) Je n’ai pas eu la chance de faire ces activités toutes accessibles dans le secteur, mais plusieurs de mes amis vous recommanderaient:

  • Le Glacier d’Aletsch
  • Les chutes et la vallée de Lauterbrunnen, inspiration de J.R.R. Tolkien pour Fondcombe
  • Le domaine skiable
  • Un saut en bungee, parapente et autres sports extrêmes (multiples agences basées à Interlaken)
  • Une balade en téléphérique pour rejoindre les différentes stations.

Conseils d’ami:

Pour les excursions en montagne et surtout à Jungfraujoch, NE PAS y aller à moins d’une journée ensoleillée. À 145 CH (135 ) la montée, il faut que ça vaille la peine! Et ça c’est le tarif pour ceux qui possèdent la Swiss Pass et partent de Grindelwald ou Wengen. Le plein prix à partir d’Interlaken est de 200 CH en deuxième classe pour un adulte. Prix coupés sur le premier et le dernier trains (145 CH). Le billet inclut l’aller-retour en train à crémaillère jusqu’à la station de l’Eiger et la visite du glacier d’Alestch, du Palais des glaces et de la plate-forme d’observation du Sphinx. Bref, une succession de paysages à couper le souffle ! L’excursion prend environ 5h aller-retour.

J’ai aussi lu dans le Routard qu’il valait mieux se loger à Wengen qu’à Interlaken, laquelle est vraiment moche selon mon expérience (même les kebab y sont bof!).

Enfin, si vous prévoyez vous déplacer beaucoup en Suisse (sans voiture), je vous recommande d’acheter une Swiss Pass, qui vous permettra de profiter de tous les transports en commun (bus, train, tramway et même bateau) de façon illimitée pour un certain nombre de jours. Même si elle coûte cher, elle est vite rentabilisée si on considère que visiter une ville Suisse prend en moyenne une demi-journée (ça dépend de vos intérêts et de votre style de voyage bien sûr).

Publicités