Mots-clefs

, , , , , ,

Qui peut résister à l’accueil chaleureux de Jean, la charmante hôtesse de ce B&B à Harrington Harbour?

Harrington0

En saison, pour aussi peu que 120$ CAN par jour par personne, Jean (prononcer /ˈdʒiːn/, Jeanne en anglais) vous régalera de crabe, de homard et de moules fraîchement pêchés, de pâtés, de muffins, de confitures de fraise et de chicoutai (ou plaquebière) et de cretons maison, bref, un festin de roi à tous les repas. Ceci inclut l’hébergement, bien entendu! Avec ses deux maisons, Mrs. Rowsell peut accueillir une dizaine d’invités. C’est là que j’ai mangé mon premier crabe et mon premier homard à vie, et sans l’aide de Jean et des autres visiteurs, je ne suis pas sûre que j’aurais su m’y prendre sans gaspiller cette chair précieuse!

À la table de Jean, la conversation est si facile. La majorité des visiteurs demeure des employés des différents ministères qui sillonnent les villages de la Basse-Côte-Nord depuis plusieurs années pour l’entretien des quais, des pylônes et des centrales électriques, etc. J’y étais moi-même pour le travail. Ces gens, francophones et parfois anglophones, se déplacent souvent en petit groupe et ont leur lot d’histoires à raconter.

Harrington1

Harrington Harbour

Plus connu sous le nom de Sainte-Marie-la-Mauderne dans le film La grande séduction (Seducing Doctor Lewis), Harrington Harbour est un village d’irréductibles pêcheurs anglophones (environ 300 habitants) s’apparentant à ceux de Terre-Neuve. Les deux principales activités économiques sont la pêche et la transformation des produits de la mer. Une des caractéristiques de l’île est qu’on n’y retrouve aucune route, que des trottoirs de bois. La marche est donc reine ! De toute manière, ce n’est pas très grand à visiter.

Il n’y a pas tellement de choses spectaculaires à y faire, mais du haut de la colline qui surplombe l’île, on a la vue sur les petites maisons et sur les paysages typiques du Nord québécois, c’est-à-dire la toundra (végétation composée principalement de lichens et de mousse). Eh oui, c’est venteux ! L’île d’Harrington est une grosse roche.

Harrington2

N’empêche, j’ai eu droit, lors de mon arrivée et de mon départ, à un soleil radieux qui m’a permis de prendre deux photos pas si mal:

Harrington3 Harrington4

Vous aurez compris qu’on ne va pas à Harrington aussi facilement qu’à Paris. Je vous décris dans l’article qui suit comment se rendre et à quel prix ainsi que quelques autres petits conseils pour bien planifier son séjour. Il n’y a pas de quoi!

Publicités