Mots-clefs

,

Même en tenant compte du Grand incendie de 1666, qui a ravagé le centre de la ville, il est toujours impressionnant de remarquer la quantité d’éléments « cachés » dans le décor et qui témoignent de la riche histoire de Londres, pas seulement en tant que siège de la royauté et du gouvernement. Voici quelques-uns de ces petits rappels, colligés à partir de mes photos (malheureusement pas toujours géniales). Il s’agit juste d’un échantillon !

La station Baker Street

Est-ce étonnant que la plus ancienne station souterraine de métro au monde soit à Londres? Ouverte en 1863, elle a été partiellement restaurée en 1984. D’autre part, qu’on le veuille ou non, difficile de passer à Baker Street sans penser à un certain détective qui a « habité » au 221B…

Les plateformes 5 et 6 de la station Baker Street

Les plateformes 5 et 6 de la station Baker Street

Cette silhouette vous semble familière?

Cette silhouette vous semble familière? Elle tapisse les murs du métro!

Le Lister Hospital

Cet hôpital situé sur Chelsea Bridge Road, dans Chelsea, a été ainsi nommé en l’honneur de Lister, un des pionniers du principe de l’antisepsie qui, en traitant instruments, blessures et vêtements de travail, a permis de réduire le taux de mortalité opératoire. Ce qu’on en apprend des choses dans un cours de microbiologie! 

LondresHistoire3

The Clink et Winchester Palace

Vous vous promenez tranquillement dans Southwark et hop! vous apercevez un cadavre suspendu au-dessus de votre tête, dans une cage. C’est que vous venez de découvrir The Clink (1 Clink Street), une prison qui a été en fonction de 1144 à 1780. Aujourd’hui c’est un musée sur le sujet. À quelques pas de là se trouvent les vestiges de Winchester Palace, résidence des évêques de Winchester construite au XIIe siècle.

LondresHistoire4 LondresHistoire5La maison d’Oscar Wilde

Vous avez peut-être déjà vu les pièces Un mari idéal, L’important d’être Constant ou Le portrait de Dorian Gray, toutes adaptées au grand écran avec, entre autres, Cate Blanchett, Mini Driver, Julianne Moore, Rupert Everett, Reese Witherspoon et Colin Firth? Il s’agit là d’œuvres du dramaturge Oscar Wilde, aussi célèbre (façon de parler) pour avoir été condamné à la prison et à deux ans de travaux forcés pour « grave immoralité », c’est-à-dire relations homosexuelles avec un Lord. Cette histoire est connue sous le nom de scandale Queensbury. Si ces films ne vous disent rien, je suis sûre que vous connaissez quand même certaines de ses citations légendaires comme:

  • S’aimer soi-même est le début d’une longue histoire d’amour. (Un mari idéal)
  • Il n’y a rien que je souhaite changer en Angleterre si ce n’est le climat. (Le Portrait de Dorian Gray)
  • La mode est ce que l’on porte. Ce qui est démodé, c’est ce que portent les autres. (Un mari idéal)
  • Le mariage est la cause principale de divorce.
  • Si Adam avait été homosexuel, personne ne serait là pour le dire.
  • J’adore parler de rien, c’est le seul domaine où j’ai de vagues connaissances. (Un mari idéal)
  • Le seul moyen de se débarrasser d’une tentation est d’y céder. (Le Portrait de Dorian Gray)

Cet homme avait le don d’écrire d’exquises répliques !

Ici vécut Oscar Wilde...

Ici vécut Oscar Wilde, au 34 Tite Street à Chelsea (anciennement le numéro 16)

Temple Church

Ce qui caractérise cette église, c’est sa forme circulaire. Elle a été construite au XIIe siècle par les Templiers, largement endommagée lors du Blitz de 1941 mais restaurée depuis. C’est ici que fut instauré le quartier général des Templiers en Angleterre. Des effigies au sol rappellent certains chevaliers enterrés sous la nef. Même l’auteur Dan Brown y place une des scènes de son fameux Da Vinci Code! Elle est cachée entre Fleet Street et Crown Office Row.

LondresHistoire7

Shakespeare’s Globe Theater

Un autre personnage marquant de l’histoire britannique. Certains affirment que la diffusion des pièces de Shakespeare a contribué à la construction et à la normalisation de la langue anglaise. Le théâtre d’origine a brûlé en 1613, sa reconstruction a été démolie en 1644, et la version actuelle a été érigée dans les années 1990. Je suis loin d’être une experte, mais je trouve que la réplique est fort bien réussie. L’expérience de théâtre y est presque authentique, avec des bancs de bois sans dossier, des places debout autour de la scène pour les moins nantis, et l’absence de toit. L’édifice est dur à manquer, avec son style Tudor. Il est situé dans Southwark, à proximité du musée d’art contemporain Tate Modern.

LondresHistoire8

Publicités