Mots-clefs

, , , , , , ,

Je n’ai pas encore compris pourquoi les Sherbrookois sortent si peu même par un beau samedi soir d’été, mais il fait vraiment bon de se promener dans le Vieux-Sherbrooke après un souper dans un des restaurants en vue du coin. Autrefois l’artère principale de Sherbrooke, la rue Wellington, aussi surnommée la « Well », a connu des heures difficiles dans les années 1990. Depuis quelques années, plusieurs jeunes entreprises s’y sont installées, mais la situation demeure incertaine. Malgré la présence de quelques locaux vides, il y a de belles vitrines éclairées en soirée. On voit aussi que la Ville a fait et continue de faire des efforts pour revitaliser le secteur. Entre autres –mais c’est probablement bien trivial à vos yeux–, je trouve qu’elle a choisi un bien beau modèle de lampadaire.

La Well et ses jolis lampadaires

La « Well » et ses jolis lampadaires

En quittant le restaurant Augusteoù vous vous serez régalés à bon prix–, je vous recommande de marcher jusqu’au pont de la rue Dufferin, où vous pourrez admirer les jeux de lumière sur le barrage des Abénaquis avec, en arrière-plan, la cathédrale Saint-Michel éclairée après la tombée de la nuit. Ensuite, vous pouvez suivre la promenade aménagée dans la gorge de la rivière Magog pour vous rapprocher des chutes multicolores, puis, un peu plus loin, longer la rivière jusqu’au lac des Nations sur un sentier sur pilotis, à la lueur de lumières DEL. Le pont de la rue King est lui aussi mis en valeur par des éclairages. Le jour, une promenade urbaine permet de faire le tour du lac à pied, à vélo ou en patins à roues alignées.

Pour terminer la soirée, je vous suggère de redescendre vers la microbrasserie Le Siboire, aménagée dans une ancienne gare de train. C’est à peu près le seul endroit à Sherbrooke où il y a un peu de vie nocturne. La clientèle y est principalement étudiante et hipster. À ne pas manquer: les proverbes originaux commençant par « Si boire » inscrits sur les sous-verres.

Vous trouverez ici l’itinéraire de cette petite balade d’environ 35 minutes où l’œil averti notera la présence de fresques murales rappelant des moments et des personnages-clés de l’histoire de Sherbrooke.

Publicités