Mots-clefs

, , , , , , ,

Je l’avoue, c’était dans le cadre d’un voyage familial et je ne regardais peut-être pas autant par la fenêtre de la voiture que je l’aurais pu, probablement concentrée sur un roman passionnant. Heureusement, mon père avait tout de même prévu quelques pauses, ce qui nous a permis d’admirer les paysages sauvages de l’Ouest canadien. Je venais de me munir de mon premier appareil-photo numérique, donc je n’ai pas lésiné sur les photos!

Sans arrêt, on parle d’un trajet d’au moins 4 h en auto entre Vancouver et Kelowna, mais il faut plutôt prévoir deux à trois jours aller-retour, surtout si vous voulez ajouter une petite tournée dans la vallée de l’Okanagan à votre road trip. Il y a une multitude de possibilités pour les trajets à emprunter. Pour notre part, nous avons pris la route 1 de Vancouver, poursuivi sur la route 1 vers le nord à Hope puis bifurqué sur la 8 avant le pont de Spences Bridge pour redescendre vers Merritt et enfin, continué sur la 97C jusqu’à Kelowna, ce qui donne pas mal ça dans Google.

Sur le trajet, les arrêts les plus intéressants à mon avis sont :

Hope

Ce n’est pas une ville exceptionnelle, mais c’est la seule halte sérieuse entre Vancouver et Kelowna, et il faut aussi y passer pour aller vers Hell’s Gate, dont je vous parle plus loin. Je vous recommande un petit arrêt au Rotary Centennial Park (deuxième point sur la carte) pour prendre quelques photos du panorama grandiose qui s’offre à vous:

Hope(Je l’avoue, je suis une fan de montagnes, je me lasse rarement d’en photographier ;-)

Hell’s Gate

C’est un peu cher pour ce que c’est (21$CAN par adulte), mais c’est quand même impressionnant de voir le torrent dans le canyon de la rivière Fraser. Tant qu’à payer, ne partez pas sans une brique de fudge de la fabrique. Si je me souviens bien, il est possible de s’en tirer à peu près gratuitement si vous n’utilisez pas le téléphérique. Le chemin est abrupt, mais que ne ferait-on pas pour se dégourdir les jambes et sauver quelques dollars! Cet attrait est à environ 1h de Hope en empruntant la Transcanadienne (route 1) vers le nord. Pour plus d’infos: http://www.hellsgateairtram.com

Hope(2)Quelque part entre Hell’s Gate et Kelowna

Je n’ai pas été en mesure de retrouver les endroits exacts où ces photos ont été prises, mais cela fait partie des agréables surprises rencontrées en cours de route:

Seul au monde

Certains secteurs de la Colombie-Britannique sont beaucoup plus arides que ce à quoi je m’attendais

Cimetière au beau milieu de nulle part

Cimetière au beau milieu de nulle part

Où mène cette voie ferrée?

Voie ferrée vers l’inconnu

La visite étant guidée par mon père, je n’ai pas exploré Kelowna de la même façon que je le ferais maintenant, mais sur le coup, j’ai trouvé que la ville était assez moche en termes d’architecture et d’activités. Si l’on se fie aux pamphlets touristiques, les sports nautiques (kitesurf, planche à voile, wakeboard) en été et de descente (ski, planche à neige) en hiver ont la cote, la scène artistique est en ébullition et les produits de la voisine vallée de l’Okanagan garnissent les tables des restaurants. En tout cas, je n’ai pas prévu y retourner de sitôt pour vérifier si c’est bien aussi passionnant que les publicités le disent, donc si vous avez une opinion sur Kelowna, soyez les bienvenus de m’en faire part dans la section Commentaires ;-)

Kelowna, sur le bord du lac Okanagan, dans la vallée du même nom

Kelowna, sur le bord du lac Okanagan, dans la vallée du même nom

Concernant la vallée de l’Okanagan, c’était moins mon truc dans le temps, mais maintenant je serais tentée de la sillonner à vélo, de déguster les vins et de croquer à belles dents dans les pommes, cerises, poires et pêches fraîchement cueillies. Étonnant quand même de retrouver là ce que certains considèrent comme un jardin d’Éden, quand on constate l’aridité des paysages de la région. Une ancienne voie ferrée a été convertie en piste cyclable pour le plus grand plaisir des cyclistes. En tout cas, si c’est votre genre de tourisme, vous trouverez ici un bon article à lire sur la Presse pour vous inspirer.

Publicités