Mots-clefs

, , , , , , ,

Vous savez, le château dont Walt Disney s’est inspiré pour le château de sa Belle au bois dormant, qu’on retrouve sur le logo de sa compagnie et comme pilier central de tous ses parcs d’attractions? C’est de lui dont il s’agit.

Le château

Situé dans le sud de l’Allemagne, en Bavière, le château du « nouveau rocher du cygne » (oui, c’est la traduction française) est de ces attractions « attrape-touristes » qui valent quand même qu’on s’y déplace au moins une fois dans une vie –avec quelques bonnes stratégies en poche. Car en fait, ce n’est pas tellement l’intérieur du château qui vaut la visite; non, c’est vraiment sa localisation et les points de vue qu’elle permet qui donnent tout son côté féerique à ce château. Bâti sur une épine rocheuse surplombant d’environ 200 m la gorge de la rivière Pöllat, sa construction a probablement représenté quelques défis techniques, surtout que des technologies d’avant-garde pour l’époque (1869-1891) y ont été intégrées, notamment : l’eau courante, l’électricité, le chauffage central, le téléphone et des élévateurs de service pour la salle à dîner. Eh non, il ne s’agit pas d’un château datant de l’époque médiévale, même s’il en a tout l’air. Érigé par Louis II de Bavière (un cousin de Sissi), Neuschwanstein Schloss domine aussi Hohenschwangau, le château du père de Louis II, et le lac Alpsee. OK, le mec était un peu extravagant et déconnecté de la réalité, et c’est probablement pourquoi il a fait construire le château à cet endroit, mais quel bon choix !

Premier aperçu du château en montant à pied

Premier aperçu du château au détour du chemin

Neuschwanstein4

Vue vers les plaines au nord du château

Neuschwanstein3Neuschwanstein2Vue vers l'ouest depuis une des fenêtres du château. Au loin, le montagnes du Tyrol autrichien

Vue vers l’ouest depuis une des fenêtres du château. Au loin, les montagnes du Tyrol autrichien.

Comme je vous en glissais un mot plus haut, la décoration intérieure est un peu spéciale du fait de la thématique (héros de l’époque médiévale) mélangée à des éléments d’architectures romane, byzantine et néogothique. En somme, l’intérieur de ce château est beaucoup moins intéressant que celui d’autres châteaux de l’époque classique ou romantique comme Versailles ou Linderhof. De plus, il est interdit de prendre des photos à l’intérieur, la durée des visites (guidées) est de seulement 30 minutes, et l’accès est restreint à quelques pièces. À 12 euros* la visite guidée, cela demeure quand même raisonnable, mais sachez que pour admirer le château de l’extérieur, nul besoin de se procurer des billets. Il est donc possible de profiter gratuitement* de ce que le château a de meilleur à offrir, à condition d’être prêt à marcher un peu.

Le bon plan

Outre le kiosque de billets pour la visite de l’intérieur du château, vous trouverez, au pied du château, nombre d’hôtels, de restaurants et de boutiques de souvenirs. Je sais bien que le tourisme fait vivre de nombreuses familles du coin, mais personnellement, je trouve que ça gâche un peu l’ambiance magique du lieu. En haute saison, les longues files de voitures pour atteindre le stationnement (qui peuvent facilement s’étendre sur 1 km) et les autocars déversant leurs hordes de passagers sont d’autres désagréments de l’immense popularité de cet attrait.

Pour éviter ce genre de désagréments, voici quelques conseils :

  • Logez à Füssen la veille. Pour éviter les foules et les files d’attente, il est impératif d’arriver tôt au château. Ce sera plus facile si vous avez dormi sur place.
  • Backpackers, prenez le bus. Vous pouvez aussi marcher jusqu’au château, mais c’est quand même 45 minutes que vous devrez parcourir en sens inverse après la visite. Les bus qui joignent la gare de Füssen à Hohenschwangau en seulement 7 minutes sont le 73 et le 78, et le billet aller simple coûte 2,20 €. Il y a des départs approximativement aux demi-heures en semaine et une fois l’heure les samedis et dimanches. Pour les horaires précis, rendez-vous à la gare de Füssen et demandez.
  • Arrivez tôt, peu importe l’option de transport choisie. Cela veut dire arriver légèrement avant l’ouverture de la billetterie à 8h, afin d’être dans la file à l’ouverture. Si vous souhaitez vous stationner directement au pied de la montagne en haute saison (5 € par voiture), il ne restera peut-être plus de places si vous arrivez vers 10-11h. Arriver pour l’ouverture de la billetterie devrait vous donner amplement le temps de monter à pied jusqu’au château (environ 20 minutes de marche) dont l’ouverture se fait à 9h, et peut-être même d’avoir le château pour vous tout seul pendant quelques minutes ! D’octobre à mars, les heures d’ouverture de la billetterie et du château sont reportées d’une heure.
  • Pour les meilleurs points de vue sur le château, les deux endroits à ne pas manquer sont le pont Marienbrücke (environ 20 minutes de marche du stationnement) et le mont Tegelberg. Ce dernier est accessible par funiculaire (17 €), mais vous pouvez aussi en profiter pour faire une petite randonnée jusqu’au sommet ! Cela prend environ 1h30 à  partir du stationnement, en passant par le Marienbrücke.
La photo classique à partir du Marienbrücke

La photo classique à partir du Marienbrücke

Pour toutes les infos : Site officiel

* Faisons un petit calcul rapide: à 1,4 million de visiteurs par an fois 10 € par visite, ce château rapporte 14 millions d’euros par an à l’État libre de Bavière! D’après mes recherches, celui-ci a investi quelque 11 millions d’euros depuis 1990 pour l’entretien du château et l’amélioration des services aux visiteurs. Cela laisse quand même une bonne marge de profit ! Donc même si l’argent des visites sert à financer l’entretien de cet immeuble vraiment unique –qui souffre de problèmes de fondations instables et d’usure prématurée par l’humidité–, je ne me sentirais pas trop mal à votre place de le reluquer gratuitement à distance. ;-)

Publicités