Mots-clefs

, , , , ,

Si la Floride n’a jamais été le refuge tropical exotique rêvé et souhaité par le nordique que je suis, certains endroits spécifiques ont tout de même été des coups de cœur, dont Saint Augustine.

Fondée en 1565 sous Philippe II d’Espagne, la ville passera successivement aux mains des Anglais, des États-Unis et de l’Espagne avant de devenir définitivement territoire américain en 1821. Ces influences variées ont grandement contribué au charme de Saint Augustine.

En effet, Saint Augustine ne ressemble en rien ou si peu à l’état auquel elle appartient. Ici, pas de gratte-ciel hôteliers ni d’immenses complexes de condominiums comme on en retrouve sur presque tout le littoral de la Floride. Pas non plus besoin de voiture, car c’est une ville qu’on prend plaisir à visiter à pied.

On peut commencer par la rue piétonnière St George avec sa vielle école de bois, ses commerces de poteries et de souvenirs ainsi que ses restos logés dans des maisons basses, qui donnent à Saint Augustine des allures de petit village d’une autre époque.

St Georges Street

St Georges Street

StAugustine4Puis, on peut déambuler dans les rues avoisinantes bordées d’immeubles dont la richesse et le style architectural vont vous séduire à coup sûr. Mentionnons, entre autres, les trois anciens hôtels construits par Henry Flagler, magnat des chemins de fer qui développa la côte Est du « Sunshine State ». Si la Casa Monica est le seul bâtiment à avoir conservé sa vocation d’origine, on peut visiter les deux autres que sont le Flagler College et le Lightner Museum, tout ça à proximité de l’intersection des rues King et Cordova.

La Casa Monica

La Casa Monica

Le Flagler College

Le Flagler College

Si vous marchez quelques dizaines de mètres de plus, vous pourrez voir la cathédrale basilique de St Augustine et la Plaza de la Constitución. De là, vous pourrez revenir par l’avenida Menendez, bordée par de belles villas, et atteindre le Castillo de San Marcos, au nord. Ce monument historique serait le plus ancien fort construit aux États-Unis. Vous retrouverez ici un résumé de l’itinéraire proposé.

Le Castillo di San Marco

Le Castillo de San Marco

Conseils d’ami

Il y a beaucoup plus à voir encore, et 2 jours ne seront pas de trop pour admirer le charme et la beauté de cette petite ville de 12 000 habitants. Mais si vous êtes friands de plages de sable presque blanc, de jolis phares et de fermes d’alligators, une semaine dans les environs est suggérée.

Côté température, sachez que la température en janvier et février avoisine les 18° C, alors qu’à la même période, il fait 25°C à Miami, située plus au sud. Tout de même, ce n’est pas si mal, mais les amateurs de grande chaleur préféreront peut-être reporter leur séjour entre avril et octobre! ;-)

Publicités