Mots-clés

, , , , , , , ,

Comme tant d’autres avant nous, nous avons décidé, pour nos plus récentes vacances annuelles estivales, d’explorer la région de la péninsule de Niagara.

Niagara Falls et les chutes

Surnommée « capitale du voyage de noces », la ville de Niagara Falls elle-même est sans grand intérêt, un mélange de Las Vegas et de Times Square avec toutes sortes d’attractions commerciales à fond qui n’attirent pas plus qu’il faut les voyageurs d’expérience qui en ont vu d’autres! Des exemples ? Le musée Ripley’s Believe It or Not, la boutique-restaurant Planet Hollywood, le casino, le labyrinthe de miroirs, la boutique Hershey’s, la grande roue, la maison à l’envers…bref, sommes-nous dans un parc d’attractions ou bien dans un endroit réel où des gens vivent?

Niagara Falls, quétaine à souhait

Niagara Falls, quétaine à souhait

Niagara2

En ce qui concerne les chutes, elles valent le coup d’œil à condition d’être dans le coin, mais je ne suis pas sûre que je les inclurais dans les « merveilles du monde à ne pas rater ». Pour 20 $ CAN, payez-vous au moins la croisière qui se rend près des chutes à bord du Hornblower (départ du côté canadien des chutes) ou du Maid of the Mist (départ du côté des USA), mais laissez tomber les autres activités payantes offertes.

Ce n'est pas tous les jours que l'on voit un arc-en-ciel de 180°!

Ce n’est pas tous les jours que l’on voit un arc-en-ciel de 180°!

Tourisme gourmand et agrotourisme

Le reste de la péninsule se destine aux amateurs de vins et de produits frais locaux (viande, fruits, légumes, fromages), pour lesquels une virée gourmande est de mise. Ils ne seront pas déçus! La meilleure période pour visiter la région est, à mon avis, de la fin juillet à la mi-septembre. C’est à ce moment que les beaux et bons fruits sont prêts à cueillir : baies, cerises, pommes, pêches, prunes, raisins bleus, etc. Les bonnes tables ne manquent pas non plus dans la région, et les foodies y trouveront leur compte. Ici, la philosophie « de la ferme à la table » est très présente.

Le meilleur maïs du coin, trouvé chez Land Lake Meats à St Catherines

Possiblement le meilleur maïs de notre vie, acheté chez Land Lake Meats à St Catherines

Un petit conseil concernant les vins: plusieurs grandes maisons locales (Inniskillin, Jackson-Triggs, etc.) se servent de leur boutique au vignoble pour vendre les bouteilles les plus chères. Vous trouverez leurs vins plus abordables dans les Wine Rack, des agences réparties un peu partout dans la province.

Durée de séjour et hébergement

Avec de tels attraits, il est évident que la péninsule de Niagara n’est pas un endroit où l’on bouscule les visites fixées sur un itinéraire réglé au quart de tour, mais plutôt un endroit où profiter des bonnes choses de la vie, lentement et simplement. La meilleure façon de prendre son temps, c’est de s’équiper en plans à l’office du tourisme, d’enfourcher son vélo et de partir à l’aventure. Trois à cinq jours devraient suffire pour vous permettre de découvrir tous les secteurs de la péninsule : St Catharines, Niagara-on-the-Lake, Twenty Valley, Côte Sud et Niagara Ouest.

Concernant l’hébergement, si vous cherchez un camping tranquille et relativement rustique, sans trop d’activités familiales –bref, la base–, je vous conseille le Riverside Park Motel & Campground. Localisé à seulement quelques minutes en auto des chutes Niagara, cet endroit permet d’atteindre tous les secteurs de la péninsule en moins d’une heure de route. Seul hic : le camping est tellement tranquille la nuit que l’on entend le bruit de l’autoroute (située à plus de 1 km) par dessus le chant des grillons. Autre atout: le pavillon des services est très propre, les douches sont spacieuses et l’eau chaude y est à volonté et gratuite ! Une denrée rare…

La carte suivante résume nos différents arrêts. Nos coups de cœur vous seront dévoilés dans les prochains articles !

Publicités