Mots-clefs

, , , , , , , , , , , ,

Korčula est certainement une des plus belles « vieilles villes » d’Europe. Construite sur une péninsule rappelant vaguement la forme d’un poisson, ses rues, telles des arêtes, s’articulent autour de la « colonne vertébrale » qu’est la rue Ulica Svetog Roka. Dans cet aménagement ingénieux datant du XVe siècle, le tracé des rues est différent de part et d’autre de l’artère principale, afin de favoriser ou limiter l’entrée des vents selon les saisons.

La péninsule au coucher de soleil, vue du traversier venant d’Orebić. Au centre, le clocher de la cathédrale Svetog Marka (Saint Marc).

Korcula2 Korcula6Comme bien d’autres cités en son genre, Korčula est aussi agréable à arpenter le jour que la nuit, sans itinéraire précis. Une fois le soleil couché, le clocher magnifiquement ornementé de la cathédrale Svetog Marka est illuminé, et les pavés blancs reluisent à la lumière des chandelles de terrasses intimes dissimulées dans les petites allées. En soirée et hors de la haute saison, Korčula est romantique à souhait. Il est peut-être plus difficile d’y boire tranquillement un verre en amoureux lorsque les hordes de vacanciers investissent l’endroit.

Korcula3

C’est dans le calme d’une nuit de mai 2015 que je suis tombée en amour avec cet endroit.

Korcula4Après avoir exploré le dédale des rues de cette charmante bourgade, qui recèle d’arcades mystérieuses, de chapelles cachées et d’architecture raffinée d’influence vénitienne, marchez un peu vers l’ouest le long de la rue Put Svetog Nikole pour obtenir des points de vue différents.

Korcula5

Vue nocturne à partir de Put Svetog Nikole

Ensuite, pourquoi ne pas prendre la route de Lumbarda pour aller se baigner à l’une des rares plages de sable de l’île, plaža Vela Przina? Malgré leur étroitesse, les chemins bordés de murs de pierre blanche de cette partie de l’île sont propices aux balades à vélo. Au beau milieu de vignobles, on se sent à mille lieux de la Croatie touristique. Découvrez une cuisine authentique de la mer dans un établissement familial comme la Konoba Feral, située dans une petite crique aux eaux bleu turquoise, tranquille en dehors de la haute saison. La plage et le restaurant ne sont qu’à 15 minutes de la vieille ville, en voiture.

Conseils aux automobilistes

Même en mai, il n’est pas évident de trouver une place de stationnement gratuite près de la vieille ville. Le soir, nous avons garé la voiture en bord de rue dans le coin de l’église Samostan Svetog Nikole et rejoint la vieille ville à pied en 10 minutes. Le jour, nous avons utilisé le stationnement aménagé sur le toit de l’épicerie Tommy (7 minutes de marche jusqu’à l’entrée des remparts). Je ne réussis pas à retrouver l’information exacte, mais il me semble que c’était 2 heures gratuites suivies d’un tarif horaire relativement raisonnable. Si vous chercher sérieusement à économiser, vous pouvez même revenir à toutes les 2 heures pour ne rien payer du tout :-P (En fait, faire le tour de la belle partie de la ville n’est pas très long.) En haute saison, il faudra probablement envisager une autre option que la voiture pour atteindre le centre historique.

Rejoindre Korčula

De par sa localisation, je comprends que Korčula ne soit pas intégrée d’emblée à l’itinéraire de tous : de Dubrovnik (ville d’envergure la plus proche), il faut rouler 2h15 jusqu’à Orebić, située tout au bout de la péninsule de Pelješac, puis prendre un traversier qui accoste 20 minutes plus tard au port de Domince, distant d’environ 2 km de la vieille ville (pas très pratique pour les piétons). Donc, pour quelqu’un qui fait la Croatie du nord au sud, par exemple, cela implique un bon détour. Les horaires à jour des traversiers sont résumés ici. En 2015, les tarifs étaient de 89 kn (12 €) l’aller pour une voiture et deux passagers adultes. Pour acheter les billets, se présenter au guichet JADROLINIJA d’Orebić, coincé entre le restaurant situé en face du quai et la Splitska Bank.

Sur la route vers Orebić, sur la péninsule de Pelješac, vous croiserez de nombreux vignobles et kiosques de dégustation d’eau-de-vie. Amateurs, prévoyez quelques arrêts!

Un mot sur l’hébergement

La Pension Hadjuk 1963 recommandée dans le Routard fait bien l’affaire : disponibilité le soir même sans réservation (en mai), tarifs raisonnables, déjeuner inclus, chambre propre, endroit pour garer la voiture, piscine et cour sympa. Beaucoup de groupes de randonnée français y séjournent.

 

Publicités