Mots-clefs

, ,

Après délibérations au sujet de l’itinéraire pour notre voyage en Croatie, Zadar a été retenue pour deux raisons : l’« Orgue marin » et la « Salutation au soleil » de l’architecte croate Nikola Bašić.

La première est constituée de tubes dans lesquels s’engouffrent les vagues, générant des accords mélodieux à la manière d’un carillon à vent tandis que l’air est poussé à vitesse variable dans les tuyaux. Des marches en marbre ont été aménagées au-dessus de l’orgue, à même la promenade sur le bord de l’eau (assez uniforme et nue sans cela), ce qui permet aux gens de s’asseoir pour profiter d’un moment de détente au doux son de l’instrument.

La seconde consiste tout simplement en un rond de 22 m de diamètre, fait de panneaux solaires et incrusté dans la promenade, captant l’énergie du soleil et la relarguant sous forme de jeux de lumières psychédéliques une fois la nuit tombée.

Futés sans le savoir, nous avons attendu la tombée de la nuit pour nous rendre en voiture dans la vieille ville. Résultat : nous avons pu garer la bagnole à proximité de ces deux attractions facilement et sans frais, et nous n’étions plus qu’une poignée de couche-tard à nous partager l’Orgue et la Salutation. Nous avons pu en profiter pour faire autant de vidéos qu’il nous plaisait avec personne dans les jambes.

Pour ne pas être venus sans vraiment voir la ville, le bon plan a été de revenir marcher une heure ou deux dans le centre historique le lendemain avant-midi, ce qui nous a permis de découvrir les belles places animées et la promenade sur le bord de l’eau, avant de quitter pour rejoindre une prochaine escale. Dans l’ensemble, Zadar est une jolie cité riche en histoire, semblable aux autres de la côte, mais beaucoup de touristes la négligent au profit des populaires Split et Dubrovnik, dans le Sud, d’où les excursions vers les îles sont plus nombreuses. Je suis tout de même satisfaite de ma visite, même si elle n’a duré que quelques heures et même s’il n’y avait rien d’exceptionnel à Zadar.

Conseils aux automobilistes

Le stationnement est gratuit à partir de 22 h, même dans le centre historique. Pratique, non? ;-) De jour, nous avons utilisé le stationnement payant ici à 4 kn/h (moins de 1 €/h), juste à côté du pont piétonnier rejoignant la vieille ville. En mai, nous avons été chanceux de trouver une place, mais en haute saison, il faudra probablement se rabattre sur une solution moins intéressante.

Zadar, comme beaucoup d’autres cités croates, est vraiment chouette à arpenter la nuit tombée.

Zadar Zadar1

 

Publicités