Mots-clefs

, , , , , , ,

Traditionnellement prisée par les Autrichiens, les Italiens et les Allemands – question de proximité –, la région de l’Istrie est moins populaire chez les Français et les Nord-Américains, qui lui préfèrent le sud de la Croatie. Je ne sais trop si c’est pour des raisons pratiques (vols intracontinentaux à bas prix à destination de Dubrovnik, de Split ou de Zadar) ou purement de mode, mais la Dalmatie fait l’objet d’un véritable engouement ces dernières années, tandis que l’Istrie demeure un secret relativement bien gardé.

Au cas où vous vous posiez la question, l’Istrie, c’est la petite péninsule tout au nord de Croatie, distante d’à peine 15 km à vol d’oiseau de l’Italie. (Avouez que vous ne lui aviez jamais vraiment porté attention…). Entre les deux, on retrouve une petite bande de Slovénie, dont je vous reparlerai dans un autre article. Certains qualifient la région de Toscane croate, à cause de son côté à la fois rural et gastronomique.

En Istrie, vous prendrez plaisir à déguster les fromages de brebis, charcuteries, huiles d’olive et vins issus du terroir, sans oublier les nombreuses eaux-de-vie artisanales et les plats mettant en valeur les truffes blanches, une rareté culinaire qui n’est abordable qu’ici! Même si vous n’êtes pas certains d’aimer, goûtez-y sans faute, pour l’avoir fait au moins une fois dans votre vie.

Gnocchis et (un peu de) truffe blanche à l'hôtel Kastel Motovun

Gnocchis à la truffe blanche à l’hôtel Kastel Motovun, « à peine » 13 €

Si vous êtes plutôt (ou aussi) du genre randonnée et nature, vous serez bien servis. Il y a, entre autres, le mont Vojak du massif d’Učka à grimper (de grâce, faites-le à pied!). Notez que la température se rafraîchit en altitude.

Amateurs de vieilles pierres, des dizaines de villages médiévaux attendent votre venue pour jouer de leurs charmes. Mes préférés :

  1. Grožnjan : perché sur un promontoire, plusieurs artistes y ont établi leur atelier. L’ambiance est décontractée et les recoins romantiques à souhait abondent.
Groznjan0

Grožnjan

Groznjan2

Terrasse intime à

Terrasse intime à Grožnjan

2. Motovun : personnellement j’ai moins aimé le village comme tel, mais j’admets ne pas y avoir passé beaucoup de temps. L’emplacement est cependant à couper le souffle : Motovun est campé sur une haute colline verte au milieu de la forêt légendaire de Mirna, peuplée de chênes et de frênes.

Motovun

Motovun

Motovun23. Bale : tout petit (à peine 900 résidents), mais c’est le paradis des roses (j’y reviens dans mon prochain article).

Avec ses 11 km de long, le fjord de Lim (Limski Kanal) fait partie des principaux attraits de l’Istrie bleue, mais il n’est pas vraiment possible d’en voir l’entièreté sauf par le biais d’une excursion en bateau. Est-ce que certains d’entre vous l’ont fait? Si oui, comment avez-vous trouvé que le rapport qualité/prix?

Lim

Alors que les guides et blogues ne tarissent pas de bons mots sur Rovinj, j’ai été très déçue de cette ville qui, à mes yeux, se résume à un port de plaisance et à des boutiques de souvenirs pas si authentiques. En même temps, elle m’a fait beaucoup penser au quartier Petit-Champlain du Vieux-Québec, un de mes coups de cœur de voyage. C’est à n’y rien comprendre.

Rovinj Rovinj2

Conseils en vrac

Je l’ai déjà mentionné et je le redirai, mais se munir d’une voiture vaut vraiment le coup pour visiter l’Istrie, ne serait-ce qu’une journée. Les distances sont généralement assez courtes, mais le transport en commun ne dessert pas tous les villages, et les horaires limiteront grandement vos possibilités de déplacement.

Côté hébergement, il va sans dire que loger en chambre d’hôte dans un des villages médiévaux doit être une belle expérience. Personnellement, j’ai choisi de m’établir à Pula et de faire l’aller-retour quotidien.

Conseil aux automobilistes

Motovun : Le centre est réservé aux piétons et la circulation est difficile en raison du dénivelé et de l’étroitesse des rues. Il existe un stationnement gratuit pas vraiment officiel ici. Trouver une place était déjà ardu hors saison, je n’ose imaginer en juillet-août.

Rovinj : Comme tous les stationnements sont payants près du centre-ville et qu’ils sont de toute façon toujours bondés, je vous dévoile mon truc : un terrain vague juste en face de la Villa Dobravac. Encore une exclusivité signée LesCarnetsdeMadame ! ;-)

Pour votre information, on appelle Istrie bleue la partie qui donne sur la mer et Istrie verte l’intérieur des terres.

 

 

Publicités