Mots-clefs

, , , ,

Pula était un arrêt obligé pour nous, ayant choisi d’atterrir à Venise pour visiter la Croatie, parce que les billets étaient moins dispendieux que pour Zagreb et parce qu’on aime faire les choses pas comme les autres –ce qui nous a occasionné quelques situations stressantes, mais bon, ça a mis un peu de piquant dans notre vie! ;-)

Même si elle ne faisait qu’office de lieu de transit dans notre voyage, nous avions tout de même décidé de prendre quelques jours à l’aller et au retour afin de découvrir cette ville beaucoup moins populaire que les Split et Dubrovnik de ce monde.

Hébergement

Ayant été peu impressionnés par les auberges de jeunesse et hôtels annoncés sur internet et par les établissements proposés dans les guides de voyages, nous avons choisi d’attendre d’être rendus sur place pour chercher un lieu où établir temporairement nos pénates. Suivant les conseils des guides, nous avons réservé un petit appartement à l’agence de tourisme A Turizam située au centre-ville, où nous avons été conseillés par deux gentilles dames –dont une comprenant le français. Les photos présentées étaient peu invitantes et les prix étaient relativement élevés par rapport à nos attentes, mais nous étions limités géographiquement, car nous n’avions pas encore de voiture. Les chambres moins chères ou plus intéressantes se trouvaient en « banlieue ». Nous avons donc logé 3 nuits chez Milenko Modrušan au 12, Valvazorova ulica, à 45 euros la nuit pour deux. C’était très propre (comme partout en Croatie) et nous avions une cuisinette, mais ce n’était pas pour ainsi dire un coup de cœur. Nous nous sommes par conséquent mis au défi de trouver quelque chose d’encore plus central et de moins cher au retour, bien que cet endroit fut à deux pas de notre secteur préféré de la ville. Autre point positif : une fois récupérée, nous pouvions garer la voiture juste devant gratuitement et sans crainte.

Chez Milenko

Chez Milenko

Repas simple préparé à partir d'ingrédients du marché

Les avantages d’une cuisinette : exploiter les ingrédients frais du marché!

À notre retour, nous étions rendus de vrais pros du marchandage dans la catégorie hébergement (hihihi), mais les locateurs contactés étaient peu disposés à baisser leur prix au niveau que nous espérions. Nous nous sommes retrouvés dans une auberge de jeunesse tenue par une famille, Apartment Sonja, que nous avons dénichée sur TripAdvisor avec une appréciation de 5 sur 5. Milan, le père plus tout jeune, est tout sauf avare de suggestions et de conseils, que ce soit pour les restaurants, les plages, les activités de plein air ou le transport en commun. C’est d’ailleurs lui qui nous a partagé le fameux site où tous les trajets de bus de Croatie sont répertoriés, ce qui nous a permis de trouver une alternative à FILS pour revenir à Venise. Et il connaissait les heures des départs par cœur (!). J’ai aimé le concept des chambres de couleur : la salle de bain, la literie et la vaisselle attitrée sont dans la même palette, dur de se tromper. Milan est revenu plus d’une fois vérifier que tout se passait bien, même s’il n’habite pas dans l’immeuble. À 30 euros la nuit, nous étions bien prêts à partager salle de bain, cuisine, salle à manger et terrasse avec d’autres voyageurs.

Appartements Sonja

Apartment Sonja

Les suggestions de Milan

Les suggestions de Milan

Deux conseils en vrac, selon mon expérience

  • Pas évident de louer des vélos dans le centre historique; en mai 2015, les boutiques listées dans les guides Routard et Lonely Planet avaient déménagé ou étaient fermées. Les locations sont pour une période de 24 h.
  • Beaucoup de commerces, comme les épiceries et les endroits louant des vélos, sont fermés le samedi après-midi et le dimanche. Prévoyez en conséquence!

À venir dans deux semaines : comment passer le temps à Pula ou pas loin. ;-)

Publicités