Mots-clefs

, , , , , , ,

Je comprends désormais pourquoi de nombreux voyageurs choisissent Split comme camp de base pour leurs vacances en Croatie.

Le cadre historique

La vieille ville de Split est un amalgame de styles très réussi! Construit à même le palais de l’empereur romain Dioclétien (IIIe siècle), le cœur de la vieille ville recèle de trésors à la fois archéologiques et architecturaux comme le péristyle, où trônent colonnes de marbre et de granit et un sphinx, ou encore la cathédrale romane, avec son clocher pyramidal distinctif. Pas étonnant que ce quadrilatère soit inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Témoins de la longue domination de la ville par la République de Venise (près de 400 ans!), les façades gothiques de palais de familles patriciennes s’intègrent bien à l’ensemble. En même temps, l’influence austro-hongroise du XIXe siècle n’est pas en reste, notamment avec le théâtre national, situé tout juste au nord de l’enceinte, au bout de la rue Marmontova.

Les soubassements de l’ancien palais valent aussi le détour…pour y dénicher souvenirs orignaux faits à la main ou souvenirs moins artisanaux. Il s’agit d’une belle utilisation de cet espace impressionnant qui, autrement, paraîtrait bien vide. Le Routard nous apprend que ces salles étant inoccupées, les Splitois y emmagasinèrent leurs déchets domestiques pendant des siècles, ce qui, étonnamment, en permit la conservation.

Les soubassements

Les soubassements

Les multiples possibilités d’excursions d’un jour

Alors là, il y a vraiment de quoi s’occuper :

  • rafting sur la rivière Cetina, près d’Omiš. À tout juste 30 minutes.
  • parc national de Paklenica : quelques randonnées sympathiques sans être des coups de cœur, mais un paradis pour les grimpeurs de tous les niveaux ! À 1h40 de route.
  • balade légère en forêt pour voir les chutes de Krka : pour en savoir plus, je vous redirige vers cet article. À 1h de route.
  • fête et farniente à l’île de Hvar : je vous en donne mes impressions dans un prochain article. Durée de la traversée : 1h.
  • excursions sur les îles voisines de Bisevo, Vis et Brač pour voir criques et grottes. Selon l’île, compter 1h à 2h30 de déplacement par la mer.

Les plages

Il est vrai que les belles plages (entendre par là : de sable) sont rares en Croatie, mais une fois accepté le désagrément des galets sous les fesses (ou les pieds, c’est selon), le vacancier a l’embarras du choix en termes d’endroits où « faire saucette » à Split. Pour ma part, j’ai préféré la Plaza Kašjuni pour sa proximité du centre-ville en vélo, ses quelques coins d’ombre et l’absence de « vendeurs » de chaises longues.

Split7

La plage de Kašjuni, avec Marjan en arrière-plan

Le reste

Il est vrai que le parc entourant la colline de Marjan constitue un îlot de verdure apprécié sous le soleil de plomb, mais je ne peux pas dire que la gravir en vélo (loué à Trg Republike) fut un moment fort de ma visite. Les pins dominent l’ensemble. Bon dénivelé.

La promenade en bord de mer, la Riva, fait très riviera, avec ses palmiers, ses innombrables bancs et ses terrasses.

Fontaine sur la Riva

Fontaine sur la Riva

Enfin, on prend plaisir à arpenter la rue Mormontova encore et encore, avec ses motifs géométriques. Cette large artère piétonne relie la Rive et le théâtre national.

Split5

Marmontova ulica

Split2

Split, vue de la rive ouest de la baie, avec les montagnes en arrière-plan

Enregistrer

Enregistrer

Publicités