Mots-clefs

,

Toujours en mode « souvenirs » en attendant des nouveautés, je revisite aujourd’hui les aspects de Trinité-et-Tobago qui m’avaient le plus agréablement surprise.

Chaleur

Ne porter que des bermudas, camisoles, robes et t-shirts en plein hiver. Laisser polaire et coupe-vent à la maison. Sortir sans veste, même en soirée. Même si j’aime la neige et les sports d’hiver, cette façon de se vêtir, résultant d’une température moyenne journalière oscillant entre 22 et 31°C, a fait changement!

Luxuriance

Quand je suis sortie de l’aérogare à l’aurore, la vision des arbres en fleurs dans le stationnement, avec les montagnes en arrière-plan, a failli m’arracher une larme. Les sons de la ville étaient en sourdine, et l’air avait beau être chargé d’humidité, une sensation de fraîcheur se dégageait de ce tableau. Ce phénomène, répété tous les matins, semblait témoigner de courtes pluies nocturnes qui requinquent la végétation. Bien que ce fût l’hiver, l’omniprésence d’arbustes en fleurs me donnait l’impression d’un printemps permanent.

tt_pointsforts1Faune exotique

Marcher en forêt et apercevoir un perroquet volant au-dessus de la canopée. Soulever une pierre et découvrir un crabe manicou, qui transporte ses petits dans une poche ventrale comme les kangourous. Les moments où j’ai pu observer des animaux tropicaux dans leur environnement m’ont ramenée en enfance, où la nature était source constante d’émerveillement, que ce soit lors d’une visite au zoo, en campagne ou à la plage.

Tristement, ce n'est qu'au zoo que nous avons été en mesure d'admirer le toucan ariel.

Tristement, ce n’est qu’au zoo que nous avons été en mesure d’admirer le toucan ariel.

Sécurité

Même si nous étions visiblement des étrangers, personne n’a essayé de nous voler ou de nous arnaquer, ce qui est quand même vraiment agréable. Je dois l’avouer, plusieurs pays/villes me rebutent en raison des commentaires que je lis ou entends relativement à la sécurité. Par exemple, où je vais prochainement, les guides conseillent, en plus de ne laisser aucun item de valeur à vue (comme il est toujours de mise), de ne pas verrouiller les portes du véhicule, pour éviter que les voleurs brisent les vitres pour fouiller l’intérieur. Je trouve ça un peu désolant d’en être rendus là. À T&T, nous étions vigilants et nous suivions les recommandations de nos hôtes quant aux secteurs à éviter, mais, en général, je suis restée avec une bonne impression sur cet aspect.

tt_pointsforts3

N’empêche…Ce n’est pas parce qu’un barbelé est bleu poudre qu’il est moins menaçant!

Port-of-Spain est tout de même considérée comme une ville dangereuse et l’île de Tobago, plus relax que celle de Trinité. Même si nous nous sommes sentis en relative sécurité dans la capitale, les barbelés posés partout doivent bien avoir une raison d’être.

Steelpan

En plus de constituer une activité 100 % Trini, assister à un concert de steelband est saisissant : en effet, difficile de croire qu’un son aussi mélodieux puisse provenir d’un instrument en apparence aussi rudimentaire! Je m’attendais à un son métallique, comme un son de maillet sur une boîte de conserve, mais la réalité est tout autre. (Si vous tendez bien l’oreille, c’est l’instrument qu’on entend en introduction de la récente pièce Close de Nick Jonas.)

Traditionnellement, les steeldrums étaient fabriqués à partir de bidons en acier, comme ceux provenant de l’industrie pétrolière. Selon la longueur de leur section, ils génèrent des sons plus ou moins aigus. Le fond de chaque tambour est façonné au marteau de manière à produire plusieurs notes. Ensuite, les tambours peuvent être regroupés en ensemble pour jouer des pièces comme un orchestre.

Les vidéos que j’ai pris sont un peu merdiques, alors je vous renvoie vers Youtube pour des extraits.

La conclusion : Osez Trinité-et-Tobago!

Publicités