Étiquettes

, , , , ,

Même si cette activité figurait dans les listes d’« incontournables » adressées aux touristes, je n’allais pas bouder mon plaisir de rouler à vélo rien que pour éviter les masses. Voici quelques bonnes raisons de s’adonner à la balade malgré sa popularité :

  • Parce que c’est plat tout le long, donc accessible aux familles et aux gens moins en forme;
  • Parce que si on se donne la peine de suivre la piste d’un bout à l’autre (d’Ardmore Street à la 71st Street) et retour, on peut en faire une vraie sortie pour se dégourdir les jambes (58 km), malgré le peu de défi dû au dénivelé;
  • Pour se donner le recul nécessaire pour apprécier la silhouette des gratte-ciels du centre-ville (skyline), et avoir accès à une variété de points de vues (du nord, du sud, de loin, de près, etc.);
  • Pour se déplacer facilement entre les parcs et les plages qui bordent le lac Michigan;
  • Pour s’émerveiller devant la belle couleur turquoise du lac.
Les gratte-ciels du centre-ville vus du Navy Pier
Rouler au centre-ville n’est certes pas idéal, mais permet de joindre rapidement les points d’intérêt.
Oakwood/41st Street Beach : de belles plages de sable fin…à tout juste 8 km du Millenium Park
La couleur de l’eau du lac Michigan est tout simplement inattendue.

Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il s’agit d’une promenade parfaite. En effet, quelques sections sont délicates au plan de la sécurité, particulièrement à l’approche de la rivière Chicago; il vaut alors parfois mieux descendre de sa monture et marcher à côté pendant quelques minutes étant donné la densité de piétons et l’étroitesse des voies partagées, surtout sur les ponts (c’est frustrant pour le chrono, je sais). Une passerelle a été construite près du Navy Pier pour régler une partie du problème, mais cette infrastructure, lorsque mise en service, n’améliorera pas l’efficacité du trajet même si elle évite des accidents.

L’ensemble de la piste fait d’ailleurs l’objet de travaux de réfection depuis 2017, ce qui signifie des sections sur gravier (moins carrossables avec un vélo de route) et des sections fermées (détours). Mais il faut garder en tête que ces travaux devraient améliorer la qualité du revêtement et la fluidité des déplacements à vélo, notamment en offrant des voies séparées pour les piétons et pour les cyclistes.

Tout de même, une belle balade facile qui permet de voir la ville sous différents angles avec, d’un côté, l’agitation de la cité et de l’autre, le calme plat du lac Michigan.

La fameuse passerelle à 60 millions de dollars US, pas encore ouverte en septembre 2018

Eh non, vous ne serez pas seul sur la piste. La densité de marcheurs est tout de même plus tolérable une fois passé au sud du planétarium.

Détails pratiques : Pour un itinéraire de belle durée qui ne traverse pas les quartiers chauds, je recommande la section allant de Belmont Harbor à la University of Chicago et retour, pour un total de 45 km. La compagnie Lakeshore Bike possède justement un kiosque à Belmont Harbor où louer des vélos de route (tant qu’à y être), au tarif de 35 USD la demi-journée ou de 45 USD la journée. Le stationnement est d’ailleurs gratuit au port entre la fête du Travail (début septembre) et Memorial Day (fin mai) –un bon argument pour voyager hors saison. Si vous n’êtes pas motorisés, le McDonald’s Cycling Center du Millenium Park peut s’avérer un bon endroit pour louer.

Si vous aimez rouler vite, il est évidemment préférable de réaliser votre balade en semaine, car comme tout aménagement du genre réussi, il a tendance à attirer les joggeurs, patineurs, marcheurs et cyclistes locaux en plus des touristes. D’ailleurs, si le Lakefront Trail vous plaît, vous aimerez probablement aussi la promenade Samuel-De Champlain à Québec (Canada).

Publicités