Étiquettes

, , ,

Lors de mon second séjour à Londres, je n’avais pas tellement envie de faire de visite sérieuse; je souhaitais plutôt m’attarder à découvrir plus en profondeur certains quartiers que j’avais seulement effleurés en 2008 et trouver des petites « perles cachées », moins grandioses mais tout aussi intéressantes que les attraits habituellement relayés au touriste 101, qui veut accumuler en quelques jours les égoportraits devant des paysages emblématiques. Ma façon de voyager a en effet évolué légèrement en 10 ans : je retire dorénavant peu de satisfaction des activités créées spécifiquement –ou du moins, on le dirait– pour les touristes, comme The Eye, le musée Madame Tussaud’s ou la visite des studios Warner Bros. Les nouveaux coups de cœur que je vous présenterai au cours des prochaines semaines seront donc presque tous des lieux de petite envergure, à intégrer à un parcours à pied dans la ville, plutôt qu’une destination en soi.

Cette semaine : Leadenhall Market & The Lamb Tavern

À l’origine un marché de viande et de volaille, ces halles abritent aujourd’hui plus de commerces de détail (boutiques de vêtements, serrurier, bijouterie, clinique d’esthétique, pubs, pizzeria, bar à vin, etc.) que de kiosques de denrées fraîches (fleuriste, comptoir à fromages, boucherie). Il s’agit donc d’un centre commercial de quartier plutôt qu’un marché dans le sens où on l’entend généralement. Mais quel cadre pour un centre commercial!

Enjolivures en forme de fruits et de feuilles, dragons sculptés, plafond étoilé, dans des teintes de beige, de rose et de vert forêt…même si ce genre d’architecture n’est plus à la mode, on ne peut en ignorer la beauté. Œuvre de l’architecte Horace Jones (Tower Bridge, marché de Smithfield), la structure en fer forgé et en verre érigée en 1881 a connu une restauration au début des années 1990. Des allées piétonnes en pavés achèvent de donner du cachet à l’endroit.

La structure à arcades est un classique des halles de l’époque.

Orgie d’ornements en façade des commerces

Détail des façades

Les travailleurs du coin s’y donnent rendez-vous à midi et en fin d’après-midi en semaine pour casser la croûte ou boire un verre entre collègues. L’ambiance y est d’ailleurs meilleure à ce moment que les fins de semaine où vous rencontrerez surtout des amateurs d’Harry Potter à la recherche de l’entrée secrète du Chaudron Baveur*, les commerces étant fermés.

N’ayant qu’une occasion d’essayer les restaurants du marché, c’est sur la formule décontractée du comptoir de carvery de la Lamb Tavern que j’ai jeté mon dévolu. Même si l’établissement offre un menu en bonne et due forme pour le dîner, et même si ce choix de repas manquait de légumes (:-P), je ne regrette pas mon sausage roll (sandwich à la saucisse) artisanal à 7 £ accompagné d’une pinte de cidre à 5,50 £. Car sans être exceptionnel, ce pub ouvert en 1780 est typique, avec ses boiseries foncées et ses beaux miroirs ornés. L’escalier en colimaçon qui trône au milieu de la salle principale et mène à une mezzanine est quant à lui plutôt inusité! Difficile de ne pas se sentir observé quand on l’emprunte ;-)

Détails pratiques

  • Où ça se trouve? Dans la City, à tout juste 12 minutes à pied au nord-ouest de la tour de Londres, pas très loin de St. Dunstan (un autre coup de cœur, à venir bientôt). L’entrée principale donne sur Gracechurch Street, mais on peut accéder aux halles par différents passages.
  • Horaire des commerces : c’est par ici. Les halles sont ouvertes en tout temps.

* Si vous ne comprenez pas la référence, je vous réfère ici.

Publicités