Étiquettes

, , , , , , , ,

J’avais déjà beaucoup aimé Greenwich lors de ma première visite, pour ses magnifiques bâtiments baroques, listés au patrimoine mondial de l’UNESCO comme étant le « plus beau et plus spectaculaire ensemble architectural et paysager situé dans les îles britanniques » (rien de moins!). Ses musées gratuits axés sur la navigation, l’histoire, l’astronomie et la royauté avaient aussi su satisfaire pleinement mes intérêts de l’époque.

Cette fois-ci, j’avais plutôt envie d’art urbain, et les sculptures géantes plantées dans la Tamise, mentionnées dans le guide Londres insolite et secrète, semblaient correspondre parfaitement à ce critère. C’est donc par un beau dimanche matin que je suis débarquée près de l’O2 avec l’intention de marcher en bordure du fleuve dans ce secteur pas vraiment touristique, avant de repasser par Greenwich pour montrer à Monsieur le fameux ensemble architectural qui avait ravi mon cœur en 2008.

Pour être bien honnête, les sculptures elles-mêmes –Quantum Cloud, A Slice of Reality et d’autres dont j’ai oublié le nom– nous ont déçus. Cependant, nous n’avons pas du tout regretté le détour à North Greenwich. D’abord, la promenade au bord de l’eau nous a offert un bon panorama de la rive opposée (Isle of Dogs, Canary Wharf, etc.) qui, même sans être le plus élégant, représente aussi une facette de Londres. Surtout, les nombreux chantiers en cours dans le secteur nous ont permis d’admirer des tours de logement à l’architecture plutôt intéressante. De retour à Peninsula Square vers midi, nous avons constaté que c’était un lieu assez populaire auprès des familles avec jeunes enfants. Nous avons pensé que ça devait être lié au centre de divertissement ou à un événement à l’O2, parce que si ce n’était pas le cas, je ne vois pas ce qu’il y avait à faire là!! (Il y a bien des restaurants, mais rien de vraiment original, juste des chaînes qu’on retrouve partout ailleurs.)

Pas le panorama auquel on s’attend, quand on pense à Londres, n’est-ce pas?

Le nouveau bâtiment préféré de Monsieur!

Après la balade, nous étions déjà un peu fatigués, alors nous avons pris place au deuxième étage d’un autobus rouge pour redescendre jusqu’au « centre-ville » de Greenwich, profitant de l’occasion pour initier Monsieur à cette fameuse expérience londonienne. Direction : The Green Café (285 Greenwich High Road), un restaurant spécialisé dans les petits déjeuners (omelettes, gaufres), mais offrant aussi des soupes et des sandwiches, des mets végétariens, des pâtisseries, des biscuits, des gâteaux et des smoothies…bref, de la nourriture réconfortante à prix abordable (21 £ pour deux plats et deux breuvages).

Chili végétarien caliente et risotto

C’est avec une énergie renouvelée que nous avons parcouru le Greenwich Market –une activité qui ne m’aurait guère attirée 10 ans plus tôt– à la recherche d’un souvenir unique. Le marché a aussi été une belle découverte, autant pour les exposants (antiquités, artisanat, arts, produits de beauté, accessoires de maison, etc.) que pour les kiosques alimentaires (j’ai regretté de ne pas m’être laissé de place pour une douceur de Casa Cannoli!). Nous avons eu des coups de cœur pour de nombreux produits, mais l’espace disponible dans les bagages nous a heureusement contraints à faire des choix ;-)

Greenwich Market

Une tournée rapide (extérieure) des principaux bâtiments historiques de Greenwich plus tard, un peu de repos s’imposait et c’est à l’instar de centaines d’autres gens que nous nous sommes étendus dans l’herbe du parc jouxtant le Old Royal Navy College et le National Maritime Museum, comme c’est l’habitude dans les grands espaces verts londoniens et du monde entier.

Malgré la popularité de l’endroit, les fins de semaine demeurent à mon avis le meilleur moment pour profiter de Greenwich, surtout que nombre d’exposants ne sont présents que les samedis et dimanches au marché.

Greenwich, je t’aime!

P.S. Si vous voulez avoir une idée de notre itinéraire pour vous inspirer, c’est par ici.

Publicités