Étiquettes

, , ,

Au départ, j’allais seulement vous entretenir de la côte ouest de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande, mais en regardant en parallèle mes photos de Piha, en banlieue d’Auckland –sur la côte ouest de l’île du Nord–, je n’ai pu m’empêcher de remarquer des similitudes entre ces deux secteurs.

D’abord, l’atmosphère y est tellement différente du reste des îles, réminiscences de côtes battues d’embruns de Kaua’i et de végétation luxuriante comme celle de Big Island, à Hawai’i.

Truman Track

Truman Track

Malgré les 650 km à vol d’oiseau (et les 16h par la route) qui les séparent, les deux secteurs présentent définitivement des ressemblances au plan de la végétation.

Ensuite, que c’est sur les deux côtes ouest que s’observent des phénomènes géologiques intéressants –du moins à mes yeux de néophyte–:

Motif sur la plage de Piha

Mystérieux trous dans la « roche », au bout de la Truman Track

Les célèbres roches plates de Punakaiki ne valent pas le détour, mais elles sont presqu’inévitables tellement elles sont près de la route 6.

L’absence d’attrait majeur et, de façon plus générale, d’offre touristique, constitue à mon avis la faiblesse de la côte ouest de l’île du Sud, où l’on aura tendance à passer en coup de vent. Même en faisant l’effort de rester deux nuits à Hokitika (pour les vers luisants), nous n’avons pas trouvé chaussure à notre pied en termes de randonnée cycliste ou pédestre, de microbrasseries (bon ça, c’est pas mal la Nouvelle-Zélande dans son ensemble) ou d’agrotourisme. L’abondance des pluies ce n’est pas pour rien que la végétation est aussi luxuriante sur ce versant des Alpes du Sud! n’aide pas non plus la cause. On s’y sent toutefois déconnecté du tourisme à outrance qui affecte certaines destinations néo-zélandaises, et ça, ce n’est pas déplaisant en soi.

Même si je ne recommande pas de s’attarder dans le secteur, les paysages côtiers y sont la vraie vedette et on en profitera amplement rien qu’en suivant la route 6.

Du côté de Piha, la petite randonnée de 45 minutes aller-retour menant à la chute Kitekite est quand même l’occasion de se dégourdir les jambes.